Cette année, la sortie du 19 novembre, animée par l'ONF, portait sur le dépérissement des chênes et hêtres en forêt de Saint Germain. Elle faisait suite à la visite commentée du 23 novembre 2011 dans cette même forêt,  qui avait pour thème "La forêt de Saint Germain, histoire et quarante ans d'évolution d'un peuplement de chênes " (voir le compte rendu dans la Lettre aux adhérents N° 24 de mai 2012).

Notre rencontre était animée par Monsieur Pascal Loffroy et Madame Séverine Rouet (chargée de communication),  de  l'Agence interdépartementale de Versailles.  Une douzaine de personnes y participaient. Notre itinéraire est parti du Rond-Point des 9 routes, a emprunté ensuite la route du Mail, puis la route Verte, avec un retour par la route de l'Octogone.
Le thème  abordé était  le dépérissement des chênes  et des hêtres et  ses causes possibles : répercussion du déficit hydrique et de la tempête de 1999. D’autres causes peuvent être aussi avancées: la qualité du sol, les pluies acides, les polluants accumulés etc.
D'une façon générale, les châtaigniers et les résineux sont moins touchés par le dépérissement.
A ce propos,  Monsieur Loffroy  a expliqué comment est évaluée la perte foliaire des arbres, notée de 0 à 4 :
 . 0 -arbre normal et perte de 0 à 10%
 . 1 - perte de 11 à 24 %
 . 2  - perte de 25 à 50 %
 . 3 - perte de + de 50 %
 . 4 - arbre sec
Il nous a également retracé l'histoire de la forêt de Saint Germain et les activités de  l'ONF : statut de l'ONF, effectifs et budget, plan de gestion, accueil du public, travaux d'entretien, commerce du bois.
Un document sur la révision de l'aménagement de la forêt est prévu pour le printemps 2015. Nous vous tiendrons informés de sa parution.