Vignette de l'article

Ces forêts sont menacées par le développement de l’urbanisation et des infrastructures routières et ferroviaires qui les fragmentent et réduisent leur surface. Le statut de forêt de protection constitue actuellement l'outil juridique le plus efficace pour protéger l’intégrité de ces deux forêts.

En effet, ce statut  interdit non seulement tout défrichement conduisant à la disparition de la forêt, mais aussi toute modification des boisements contraire à l'objectif du classement.

Réservé initialement à des forêts de montagne, des forêts littorales et des forêts rhénanes, ce statut a été étendu en 1976 (loi du 10 juillet sur la protection de la nature) aux bois et forêts situés à la périphérie des grandes agglomérations, ainsi que dans les zones où leur maintien s'impose, soit pour des raisons écologiques, soit pour le bien-être de la population....

Le 30 avril  2003 notre association a formulé une demande au Préfet des Yvelines pour le classement en forêt de protection des deux forêts. Malgré les multiples démarches de notre association dont la dernière le 18 avril 2013 auprès de Stéphane Le Foll, Ministre de l’agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, la procédure de classement en forêt de protection a été suspendue depuis 2009. ...